APPRENDRE 2.0 RETOUR AU MENU

Membre depuis le 04-06-2008   

@berhinmichel ?

  •   10 années ago

    Berhin Michel a commenté l'article The wave

    C’est Florence M. la première qui a quelque peu fait le parallèle entre « The wave » et ma prose sur cette e-conoclaste pédagogie de Loys Bonod ayant piégé ses élèves en pourrissant le web. Je reviens sur ce cas d’école… vous y verrez aussi un lien, sans doute. Lire : http://mediacteur.canalblog.com/archives/2012/05/14/24257896.html

  •   10 années  1 mois ago

    Berhin Michel a écrit un nouvel article: Les danger d’Internet

    Au risque de (ne pas) vous faire peur Internet et les jeunes : un thème fréquemment repris dans les médias. Les journalistes font volontiers échos à des situations qui ne sont pas pour autant représentatives mais dont le caractère sensationnaliste permet de développer des discours à l’emporte-pièce : un problème à décrire, un expert à interviewer, une solution à […]

  •   10 années  1 mois ago

    Berhin Michel a commenté l'article Scoop.it, un outil fabuleux pour créer son propre e-magazine !

    En effet, Bernard, Scoop.it peut générer une sorte de magazine en ligne et d’autant plus personnel si on y référence des pages que l’on a soi-même écrites et publiées en d’autres espaces virtuels (Blogs, sites…).Personnellement, je m’en sers en remplacement de Delicious… j’y retrouve d’abord le principe de sauvegarde en ligne de mes favoris, mais […]

  •   10 années  1 mois ago

    Berhin Michel a commenté l'article La newsletter d’Apprendre 2.0

    Merci Olivier… en effet, bonne initiative que celle de nous (de me) rebrancher sur le contenu, périodiquement. C’est vrai que c’est une caractéristique que j’avais appréciée dans Ning… l’alerte envoyée pour annoncer l’ouverture d’une nouvelle discussion…Faute de quoi, depuis lors, j’ai décroché d’A2.0, je l’avoue… Trop de voix à écouter… Twitter est redoutable à ce […]

  •   10 années  10 mois ago

    Berhin Michel and AvatarOlivier are now friends

  •   10 années  10 mois ago

    Berhin Michel dit :

    Un grand bravo pour le travail réalisé par @ocarbone ! Et un bonus pour la pré-sensation… lapsus bien senti de Florence ! Vidéo au top !
    Un nouveau départ… c’est toujours enthousiasmant, non ? 🙂
    Souhaitons-nous le meilleur !

    • Avatar
      Olivier · posté il y a 10 années  10 mois

      Merci 🙂

      Oui c’est en effet enthousiasmant et plein de sensations !

      Ce qui enthousiasme particulièrement, c’est de voir comment les membres du réseau prennent en main le nouveau  »Design » de notre réseau. En quoi ces nouvelles fonctionnalités vont-elles vraiment nous aider à améliorer notre façon de collaborer ? Une chose est sure : l’aventure continue 🙂

  •   10 années  10 mois ago

    Berhin Michel and Avatarflorence meichel are now friends

  • Alors…
    Les 6 thématiques de l’EAM sont un développement du questionnement de Qintilien… d’une certaine façon… et adaptées aux supports médiatiques (tous). Aussi bien un journal, qu’une film, qu’un site internet… et pourquoi pas aussi une affiche, un faire-part, une petite annonce…

    Producteurs : c’est le WHO : qui parle ? Derrière le journaliste, une équipe de rédaction, un département « Info »… un groupe de presse… Qui détient véritablement la décision de la liberté rédactionnelle ? ET derrière l’identification du locuteur : quel intérêt, quelle intention ?
    Public : c’est à QUI : il y a toujours un public-cible… Il faut ne jamais le perdre de vue… car un même sujet sera traité différemment pour les adultes et les enfants, les hommes et les femmes parfois, les experts et les demandeurs de vulgarisation…
    Représentations : c’est le What : de quoi parle-t-on ? Quelle image essaye-t-on que le public s’en fasse (de ce dont on parle) ? Et on parle de représentations, car c’est tjs un point de vue sur le réel et non le réel lui-même.
    Langages : c’est en qq sorte le How, le comment… mais pas le comment de l’événement rapporté ou du sujet traité… plutôt le comment de la manière de le rapporter. Comment dire le message étant donné à qui on s’adresse… et surtout selon la technologie choisie.
    Technologies : c’est donc le vecteur de communication choisi. En radio, on n’a pas besoin d’images. En AV, c’est essentiel… à tel point que certains événements ne sont jms traités par manque d’images. Choisir tel ou tel médias n’est jms neutre. Ecrire un roman ou un pamphlet ou une affiche ou une chanson ou un scénario de film ou un vitrail… sont des actes d’écrire… bien différents !
    Typologie : ce n’est pas dans les 6 W de Quintilien… mais c’est une sorte de prise de recul final sur la communication médiatique. Les cinq autres sommets permettent, dans un regard de synthèse, de dire à quel « genre » ou « sous-genre »médiatique on a affaire : presse, télé, radio… ? Oui, mais encore : presse magasine ou quotidienne, presse gratuite ou payante, presse généraliste ou presse spécifique, presse jeune ou presse adulte… presse papier ou en ligne, etc.

    Comme formateur, avec les années qui passent, je me dis de plus en plus qu’enseigner, ce n’est pas apporter des réponses sûres, mais c’est surtout apprendre à se poser de bonnes questions. Les questions de Quintilien, les angles d’attaques de la grille d’EAM…

    J’aime cette phrase de William Butler Yeat : « Enseigner, ce n’est pas remplir un seau, c’est plutôt allumer un feu »
    Observer le monde et se demander « ce qui se passe quand ça se passe » ! Mettre des mots sur ce que l’on observe… pour essayer de trouver sa place dans ce bas-monde (dans le sens « ici-bas »… et non dans le sens « vile monde ») 🙂

  • Bonjour Jadlat,

    J’imagine que je ne te mets pas de cette façon en présence d’une info dont tu ne connaissait pas l’existence… mais c’est un bon petit rappel… une contextualisation.
    Cela dit, si je rebondis sur ton intervention, c’est pour signaler combien ce questionnement (quintilien) trouve sa place dans une réflexion d’Education aux médias (EAM) aussi.. mettant en oeuvre l’esprit critique d’un « médiacteur actif ».
    En EAM, on suggère ce questionnement pour interroger un document médiatique. Ce positionnement critique qui force le document à dire ce qu’il ne dit pas nécessairement à première lecture, est structuré par une grille d’analyse en 6 points. En effet, les « 6 W » comme on les appelle aussi (Who, what, where, when, why and how) se complètent bien a propos d’une interrogation sur les formulations technologiques utilisées pour mettre le message en oeuvre. La forme est solidarisée au fond, lesquelles jouent de concert et sont alors analysés dans leur interaction.
    On retrouve tout cela exprimé symboliquement à travers le schéma suivant dont les termes mentionnés aux sommes de l’hexagone pourraient en fait être tous mis au pluriel.

  •   11 années  10 mois ago

    Berhin Michel a dit:

    @marie-evecharpentier Bonjour Eve-Marie,

    Merci pour le suivi de conversation… J’ai jeté un coup d’oeil à ton profil. Je suposse que ton site web de référence et plutôt : http://eifad.cned.fr/joomba/
    Car celui que tu as renseigné arrivé sur une page « erreur 404 ».
    P
    🙂

  •   12 années  5 mois ago

    Berhin Michel a commenté l’article Eduquer et participer au web 2.0

    :-))

    Mon petit compte-rendu perso tient en une adresse à laquelle je vous invite à poursuivre aussi la réflexion.

  •   12 années  6 mois ago

    Berhin Michel a dit:

    @rafaoui Merci pour ce commentaire sympathique !
    🙂
    Peut-être est-ce intéressant que vous puissiez dire en quoi certains points de cet article vous parlent plus que d’autre… en quoi ils rejoignent des réalités de terrain tirés de votre expérience. N’hésitez pas à commenter à votre tour !

  • Avais-tu repris cette photo via l’article ici, ou non…
    En tout cas, le papier en question est de bonne facture !
    http://www.francoisguite.com/2007/10/constructivisme-socioconstructivisme-et-connectivisme/

  • Cherchez l’erreur…
    🙂
    Car il y en avait une !

    Merci Philippe d’avoir pointé cette téléportation involontaire que j’ai opérée quant au lieu de la conférence…
    Il s’agissait bien de Louvain en Woluwe… et non de Louvain la neuve… le site de Woluwé Saint Lambert donc… dans les locaux de la Haute Ecole Léonard de Vinci. Pourquoi donc ma plume a-t-elle pris cette liberté ? Allez savoir…

  •   13 années  3 mois ago

    Berhin Michel a dit:

    @marcellebrun Assez normal que nos chemins se croisent à nouveau… ici.
    Ce qui est amusant, c’est qu’on n’a pas copié l’un sur l’autre, mais que la convergence des recherches mènent à des lieux… communs (enfin… on se comprend).
    🙂
    Bons échanges 2.0

  •   13 années  3 mois ago

    Berhin Michel a dit:

    @brunodevauchelle Bienvenue dans cette communauté apprenante…

    Amusant de constater les convergences…
    J’étais encore sur votre blog, cette après-midi.

    Au plaisir d’approfondir en version 2.0

  • En afficher d'avantage  

A propos d'Apprendre 2.0


Depuis 2007, Apprendre 2.0 est un réseau rassemblant plus de 2000 membres dont l'objectif est de débattre de l'impact des Nouvelles Technologies sur notre façon d'apprendre.

Afin de partager leurs expériences, de confronter leurs idées ou tout simplement d'échanger, les membres du collectif publient ici leurs réflexions. Ensemble, nous allons ainsi " co-apprendre à apprendre durablement "


En savoir plus sur Apprendre 2.0

Pour participer, pour accéder à votre page profil ... il faut cliquer sur le bouton suivant :

LOGIN