APPRENDRE 2.0 RETOUR AU MENU

Membre depuis le 12-11-2007   

@lyonelkaufmann ?

  • L’Unité d’Enseignement et de Recherche (UER) Didactiques des sciences humaines de la HEP-VD à Lausanne (Suisse) a le plaisir de vous inviter à participer à une journée d’étude consacrée à la présentation de travaux liés au projet de recherche L’usage de l’image dans l’enseignement des disciplines des sciences humaines.
    Cette journée aura lieu le mardi 23 septembre 2008 de 8h30 à 16h30 (GMT+1).
    Concernant le programme de cette journée, celui-ci est consultable <a href="http://lyonelkaufman … [Lire la suite]

  •   13 années  2 mois ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Edublogger 2008

    Je suis partant

  •   13 années  5 mois ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Apprendre 2.0 sur friendfeed

    @Olivier: je partage pleinement tes propos. Aucun paradoxe là-dedans. Dans un premier temps, j’ai créé cet espace pour que s’agrège à l’extérieur le contenu d’Apprendre 2.0 tout à fait dans le sens « que tout est bon à prendre pour améliorer la visibilité du réseau ».
    Après, suite notamment à ta question, j’ai précisé le sens de mon utilisation personnelle de ce réseau social.

    Ton dernier commentaire est très intéressant, car on pourrait imaginer une tout autre organisation du réseau Apprendre 2.0 à l’aide notamment de FriendFeed (ce qui n’est pas mon intention). Je m’explique.
    La plate-forme Apprendre 2.0 ning est basée sur un modèle qui regroupe les gens sur un même espace et qui propose «à l’interne» des services pour les membres (blog, forum, annonces ). Cela ressemble à un espace protégé (attention je dis pas à un atelier protégé) et cela convient notamment aux personnes qui n’ont pas développer ailleurs leurs présence (cela convient aussi aux personnes qui ont également développer ailleurs leur présence ).
    La logique de base de FriendFeed est différente puisque son principe de base consiste à regrouper sur FriendFeed ses divers éparpillements sur la toile. Un réseau Apprendre 2.0 construit sur la base de FriendFeed aurait le profil suivant:
    – les membres de ce réseau disposent de leur espace personnel, créé où bon leur semble (un blog personnel par exemple);
    – la réunion de leur interactions personnelles se réalise dans un espace FriendFeed (room), comme au travers de leur inscription individuelle à FriendFeed qui les met en relation avec d’autres personnes individuellement ou d’autres « espaces ».
    – l’espace FriendFeed permet l’échange d’autres informations ou le développement de discussion.

    Dans le fond Ning repose encore sur le principe de la salle de classe où chacun dispose de sa table et de son casier personnel. Bien entendu je simplifie, car l’ouverture sur nos espaces personnels externes existe (mais on passe notamment par Pageflake pour ceux qui le désirent).
    Avec un développement via FriendFeed, la salle de classe (et l’établissement) exploserait totalement. C’est d’abord ma démarche individuelle qui prime et qui s’inscrit dans un réseau social global où le concept de salle de classe éclate. Mais qui revient ensuite puisque la création des « rooms » sur FriendFeed est récente. FriendFeed est la réponse à l’éclatement des présences sur le réseau que nous connaissons actuellement. Il recrée du lien d’abord avec moi même, ensuite individuellement avec les autres, puis dans une nouvelle forme collective possible via les rooms.

    Je remercie donc Oliver de son message pour m’avoir fait prendre conscience de ces différences dans le fond de nature. Et il ne faut pas voir dans ce message une critique d’Apprendre 2.0 ou une demande de le remplacer par FriendFeed. Je le rappelle mon propos initial en créant un espace Apprendre 2.0 sur FriendFeed répondait à une envie de rendre ce réseau visible sur FriendFeed pour «attirer» de nouvelles personnes ici

  •   13 années  5 mois ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Apprendre 2.0 sur friendfeed

    Idée à creuser: là je pensais pour moi, mais l’un et l’autre ne sont pas incompatibles 😉
    Visibilité d’Apprendre 2.0: aucun «jugement» ou «donneur de conseils» de ma part. Simplement que j’estime qu’en cette ère des réseaux sociaux, il est nécessaire de se saisir de toute opportunité permettant d’être visible. Et comme FriendFeed est un service qui prend de l’importance, c’est bien de piqueté. C’était aussi une manière d’apporter une petite contribution à Apprendre 2.0 puisque je n’ai guère le temps de m’y impliquer

    Petit réflexion: il serait tout à fait possible d’initier dans la «room» Apprendre 2.0 sur FriendFeed la même démarche que la page sur Pageflake. C’est-à-dire d’ajouter les flux rss des sites de tous les membres d’Apprendre 2.0. Le plus? Cela non seulement permet d’être tenu au courant des publications des membres, mais également à chacun d’y apporter des commentaires, encouragements, prolongements. De la part des membres, comme des visiteurs.
    En plus, on peut suivre l’actualité des sites via un aggrégateur de flux rss.

  •   13 années  5 mois ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Apprendre 2.0 sur friendfeed

    Bon, j’ai ouvert cet espace (room), car je trouve qu’un des intérêt de procéder de la sorte est de rendre visible « Apprendre 2.0 » vers l’extérieur. C’est un service qui « monte » et que certains voient supplanter twitter.
    C’est le côté agrégateur qui m’intéressait au départ. Mais il est plus souple (et de plus en plus). Il peut effectivement jouer un rôle à la Delicious, mais un delicious qui permet l’interaction avec les usagers et l’emploi des commentaires.
    J’utilise FriendFeeds comme carnet de notes à la volée (grâce à un bookmarklet idoine) et les rooms peuvent être utilisés comme des dossiers. Partageables ou non. C’est la fonction commentaire qui me semble offrir un plus (les siens ou ceux des autres).
    Pour la prochaine année académique, j’envisage de l’utiliser avec mes étudiants comme un équivalent de chat lors de séance on-line (idée encore à creuser).
    J’aime bien aussi la flexibilité des espaces (privés, semi-privés, publics).

  •   13 années  6 mois ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    @yvesduchesne Bonjour et bienvenue à Planète-éducation. Quelle riche idée que de venir faire par de son existence sur Apprendre 2.0! A bientôt.

  •   13 années  11 mois ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    @c-abachand Cher « Dedalus », C’est un vrai plaisir de te retrouver ici. A bientôt.

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    Merci Florence. C’est dommage qu’il n’y ait pas un « voulez vous vraiment supprimer définitivement ce commentaire ». Par exemple.

    En réponse à - Utilisatrice Supprimée suite à sa demande a dit: Contenu supprimé à la demande de l’utilisatrice 🙁 · Afficher
  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    @stephanejaubert Bonjour Stéphane,
    Je te remercie des commentaires que tu as déposé à la suite de mon billet Apprendre 2.0?
    Par contre, je crains d’avoir fait une mauvaise manipulation en supprimant ton premier commentaire. A moins que ce ne soit que moi qui ne puisse plus le lire.
    Si malheureusement, j’ai effectivement effacé ton premier commentaire, je te prie de me le faire savoir (pour que je prenne contact avec Florence pour voir s’il y a moyen de rattraper le coup) et je te prie de bien vouloir m’en excuser (j’en serai rouge de confusion).
    Bonne journée.

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Apprendre 2.0 ?

    J’espère ne pas paraître trop agressif dans ma manière de répondre à des contributeurs que je remercie d’avoir pris le temps d’engager la discussion sur l’apprendre 2.0.
    Je ne pensais d’ailleurs pas généré autant de commentaires qui, d’une manière ou d’une autre et en prenant des directions auxquels je ne pensais pas que mon billet allait conduire, permette à mon esprit et à ma réflexion de rebondir.

    Ainsi si je me mets à la place de Stéphane, l’apprentissage 2.0 devrait fortement s’inspirer des dispositif d’apprentissage de l’EAO (enseignement programmé par ordinateur), puis l’enseignement intelligent par ordinateur.
    Bien qu’il date de 1991, l’article suivant de Mendelsohn/Dillenbourg permettra peut-être de faire le point sur la démarche et de concevoir des apprentissages en conséquence : http://tecfa.unige.ch/tecfa/publicat/mendel-papers/apslf92.html
    Par ailleurs, l’apprentissage de la chirurgie fait une utilisation importante aujourd’hui de ce type d’apprentissage, vous y trouverez ici une série d’article : http://doccismef.chu-rouen.fr/servlets/Logique?Mot=intelligence+artificielle.mc&aff=4&tri=20&datt=1&debut=0
    Voici également un exemple de cours universitaire de cristallographie recourant à l’utilisation de type EAO : http://ditwww.epfl.ch/SIC/SA/SPIP/Publications/spip.php?article709

    Si maintenant, je me positionne par rapport à mes propos, c’est des éléments psycho-affectifs inscrits dans la relation sociale qui forment alors le moteur de l’apprentissage. L’importance de l’adulte comme modèle et comme « coach » émerge également. J’associe aussi apprendre à grandir. A terme, l’apprenant inspire à pouvoir dialoguer d’égal à égal avec le modèle, voire le dépasser
    Dans ce cadre-là, les outils technologiques devront s’inspirer de la communication, de l’échange et du dialogue humain placés sous le regard (et plus) d’un adulte bienveillant. Les plates-formes d’échanges, les forums, les groupes de discussion, les blogs prendront alors la place principale de la démarche d’apprentissage. La structure devra forcément être plus souple, moins programmée et laisser la place centrale aux acteurs et à leur construction/appropriation personnelle des savoirs.

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a commenté l’article Apprendre 2.0 ?

    Les avis divergent sur ce que signifie et la manière d’apprendre. Même dans le cadre de la manière d’apprendre à compter, les stades ne sont pas mécaniques. Combien d’entre vous, on vu véritablement les enfants commencer à apprendre à compter sur leurs doigts. Personnellement, moi jamais.
    Pour l’apprentissage du langage, les enfants ne commencent pas par apprendre toute les syllabes avant de prononcer leur premier mot (outre leur babille) qui est dans toutes les langues dans près de 100% des cas le mot « maman ».
    Dans ces deux domaines, une chose paraît sûr cependant, l’enfant apprend via une multitude d’essais/erreurs.
    Dans le domaine « compter », un des stades importants passe par le langage et des jeux ainsi que par mimétisme de ce que l’enfantl entend des adultes. Mais ce n’est certainement pas le premier stade de l’acquisition des nombres. Le passage par les objets avec lesquels ils jouent paraît fondamental. L’apprentissage de l’abstraction se travail lorsque l’enfant (ou l’adulte) cache le jouet ou l’objet bien plus que par une suite d’opérations très basiques et découpées en micro-objectifs de type behavioriste.
    A un moment donné, les comptines sont extraordinairement forte cependant pour apprendre non pas le nombre, mais la suite des nombres, c’est-à-dire le code adopté dans le processus social qui fait que 2 vient après 1 et avant 3 (1,2,3 nous irons au bois, 4,5,6 cueillir des cerises, 7,8,9 dans un panier neuf ). A nouveau, le jeu et l’interaction, voire l’essai/erreur interviennent et s’inscrivent dans une activité de chant/mémorisation. Peut-on pour autant dire que l’élève a acquis la compréhension du concept « nombre »?

    De même, en étant un peu provocateur, lorsque quelqu’un apprend la manipulation d’un outil comme une pelle ou une pioche, ne commence pas par l’apprentissage progressif de la théorie des leviers ou l’enfant lorsqu’il apprend à marcher ne passe pas par l’apprentissage des règles de l’équilibre et de la gravité A nouveau il procède via des milliers d’essais/erreurs et je serai bien en peine de lui proposer un programme d’apprentissage progressif des opérations de base de l’opération « marcher ». Par contre, je sais que mes encouragements et mon mal de dos y seront pour quelque chose au final.

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a publié une nouvelle vidéo :

  • Un jour, il y a longtemps, je me suis forcé à recourir à la démarche des cartes mentales. Ce fut lorsque je m’aperçus que je devais diversifier mes approches pour satisfaire des manières différentes d’apprendre de mes élèves par rapport à la mienne.
    Les cartes mentales me permettaient de sortir d’une organisation très linéaire de ma pensée. (1, 1.1., 1.1.1. etc.).
    Très maladroitement, je m’essayais en classe aux cartes mentales pour offrir de nouveaux outils d’apprentissage à mes élèves. De plus … [Lire la suite]

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a écrit un nouvel article :

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    Merci à Florence pour l’accueil.
    J’avoue avoir un peu hésité à m’inscrire à ce très intéressant réseau. Non pas par manque d’intérêt, mais parce que mes occupations professionnelles ont quelque peu changé depuis le mois de juillet en raison d’un mandat politique municipal qui m’occupe désormais à 50%.
    Néanmoins, je ne pouvais manquer de soutenir une telle initiative. Au pire, je ne serai qu’un sympathisant des premières heures. Au mieux, un contributeur occasionnel, voire régulier.
    Mais je serai toujours un lecteur attentif et un supporter déclaré de la démarche! 😉

    En réponse à - Utilisatrice Supprimée suite à sa demande a dit: Contenu supprimé à la demande de l’utilisatrice 🙁 · Afficher
  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    @francoisguite Cher François, je suis content de te retrouver ici à mon arrivée en ces lieux. A bientôt.

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann a dit:

    @marioasselin Vraiment, il n’est pas étonnant de te retrouver ici, cher Mario. Quel plaisir aussi !

  •   14 années ago

    Lyonel Kaufmann s’est inscrit

A propos d'Apprendre 2.0


Depuis 2007, Apprendre 2.0 est un réseau rassemblant plus de 2000 membres dont l'objectif est de débattre de l'impact des Nouvelles Technologies sur notre façon d'apprendre.

Afin de partager leurs expériences, de confronter leurs idées ou tout simplement d'échanger, les membres du collectif publient ici leurs réflexions. Ensemble, nous allons ainsi " co-apprendre à apprendre durablement "


En savoir plus sur Apprendre 2.0

Pour participer, pour accéder à votre page profil ... il faut cliquer sur le bouton suivant :

LOGIN