APPRENDRE 2.0 RETOUR AU MENU

Membre depuis le 28-11-2008   

@sophiejanuel ?

  •   12 années  8 mois ago

    sophie januel a répondu à Prof ET citoyen

    Oui mais quand un système est encore organisé en corporation, la révélation publique est toujours mal vécue. La question principale est pourquoi la « gouvernance » classique n’a pas fonctionné ?

    Je trouve qu’une tendance à la politique « ennemi de l’intérieur » se répand un peu trop à notre époque.
    Son courage est à suivre et devrait être un élément d’embauche pas de licenciement !

  •   12 années  8 mois ago

    sophie januel a répondu à Ou en est le DIF aujourd’hui en France ? dans AvatarEntreprise 2.0 :

    Cela dépend des entreprises. Le problème est qu’apprendre avec 20H/an ? Faire des révisons remises à niveau ? Apprendre de nouvelles matières avec la difficultés de trouver la bonne plate-forme et des formateurs performants?
    classiquement, les personnes en formation le font en mode « formation collective » pendant les horaires de travail.

    J’ai eu quelques cadres sup. qui ont pris leur DIF en cours individuel (excellent!) grâce à leur autonomie d’organisation de leur temps de travail.
    sinon côté c … [Lire la suite]

  •   12 années  10 mois ago

    sophie januel a dit:

    @sawadogo Je comprends pas la teneur de votre message M. Sawadago et je ne vois pas en quoi je pourrais vous aider. Si vous souhaitez m’écrire ou vous entretenir en privé je vous prie de le faire en mp, il suffit de m’écrire à sophie.januel[at]gmail.com. Cordialement

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Gen x, Gen y, digitales natives

    Merci Florence, je sais pas encore répondre à tes deux dernières questions. Je vais y réfléchir. et reviens vite vers toi.

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Lâcher-prise et pédagogie

    @ Olivier :
    Devant la passivité frontale , je rappelle les enjeux et objectifs de la formation et aussi l’adage contre mauvaise fortune bon coeur. Perdre du temps c’est le laisser filer et ne rien faire. Accepter la formation qui fondamentalement pouvait aider :
    à réviser ses méthodes et pratiques
    à comparer et partager
    apprendre des « astuces » et des nouveautés
    Je rappelle aussi que nos échanges, nos sessions sont confidentielles et seule l’évaluation par le stagiaire est transmis à l’entreprise (la téhorie du complot est utilisée parfois pour jusitfier des refus de travail)
    Après comme avec mes étudiants je les invite à prendre leur responsabilité.
    Elève ou stagiaire, j’ai jamais appris avec du pré-digéré ou du bachoté! collaborateur ou en indé c’est pas sur ordre mais par nécessité d’adaptation, par esprit de curiosité que l’on apprend …

    Enfin je crois qu’il faut accepter que des stagiaires échouent, ne soient pas à la bonne place (s’ils le comprennent c’est positif) et que certains stagiaires hélas ne peuvent pas progresser … sauf rupture électrochoc et encore.
    L’égalité en matière d’apprentissage et d’intelligence n’existe pas. Un formateur, un professeur ne peut former, transmettre qu’aux personnes qui sont non seulement volontaires mais aussi prêtes à changer, évoluer. C’est audacieux d’accepter de douter, de se remettre en cause et parfois faire table rase de connaissances mal acquises, périmées ; d’approfondir des champs de connaissances juste effleurées.

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Lâcher-prise et pédagogie

    Merci pour ces liens !

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Gen x, Gen y, digitales natives

    ps : la culture générale est une épreuve supprimée cette année des concours catégories B et C.

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Gen x, Gen y, digitales natives

    je crois que le PPCD (plus petit commun dénominateur) va se créer. il est souvent considéré les générations comme des blocs s’opposant. C’est faux ! les digital natives et les migrants peuvent s’inter-connecter. Les résultats vont créer des sédimentations et après la « levure » va s’accroitre. Evidement dans cette culture des sous-ensembles il n’y pas des absorptions ou des fusions mais des apports partiels qui créent les nouveaux ensembles.
    La culture des frictions des X, Y et natives n’existe pas encore en éléments consolidés mais à l’état embryonnaire. Vouloir présenter ou cartographier maintenant cette culture est illusoire et introduirait un biais majeur : le parti-pris du prisme d’observation avec « midi à notre porte ».
    Enfin gérer les paresseux (refus de l’effort et de la persévérance) et les dispersés chroniques est épuisant pour les DRH ET managers!
    Les causes ne sont pas les outils ou les usages mais l’absence d’apprentissage de méthodes et de bonne pratiques. Je fais le test du support en cours. L’exercice consiste à déterminer d’après une liste d’objectifs et de contraindre le meilleur support/situation donnée. le livre papier ou le carnet+crayon » sont souvent retenus au lieu du ebook et du pc (à priori au début du test).
    La plupart des élèves n’apprennent plus à sélectionner car cela est considéré comme « acquis » mais pas enseigner.. du coup la plupart subissent un diktat de l’outil et ne savent pas s’en écarter ou le critiquer.Fatalisme.
    Quant à l’apprentissage continu….l’approche reste encore très académique sans vraiment de moyens de mesures et valorisation.

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Lâcher-prise et pédagogie

    @Gaël : j’ai récemment animé une formation (8personnes). Problème : la formation leur était imposée. Les personnes ont reconnu l’intérêt, la qualité de la formation toute en maintenant le refus d’investissement au motif qu’une situation cristallisée avec leur hiérarchie n’était ni considérée ni gérée. devant le refus passif il faut aussi accepter que malgré des invitations, des approches diplomatiques le groupe refuse l’action. Là tout le monde perd son temps et il est sage soit d’arrêter soit d’animer pour le stagiaire qui suit bon gré mal gré.

  •   12 années  11 mois ago

    sophie januel a commenté l’article Lâcher-prise et pédagogie

    J’apprécie ces deux extraits qui non seulement invite au lâcher-prise càd sortir des conventions pour recentrer sur le sujet/acteur et non bachoter une somme de connaissances académiques (la science des ânes) et le second particulièrement parce qu’il invite à des choix personnels assumés et en particulier être acteur de sa vie en acceptant de choisir selon ses critères personnels et non institutionnels.
    Pour autant, il est difficile de créer des contextes propices dans les circuits classiques d’enseignements. Les écoles alternatives sont plus audacieuses (élèves réputés difficiles, en retard, surdoués etc).

  •   13 années ago

    sophie januel a dit:

    @christopheducamp merci , merci Christophe c’est aussi un plaisir de te retrouver 😉

  •   13 années ago

    sophie januel s’est inscrit

    Pourqoi je suis ici? C’est une co-construction, à ce stade je n’ai pas d’éléments permettant une prospective utile.

A propos d'Apprendre 2.0


Depuis 2007, Apprendre 2.0 est un réseau rassemblant plus de 2000 membres dont l'objectif est de débattre de l'impact des Nouvelles Technologies sur notre façon d'apprendre.

Afin de partager leurs expériences, de confronter leurs idées ou tout simplement d'échanger, les membres du collectif publient ici leurs réflexions. Ensemble, nous allons ainsi " co-apprendre à apprendre durablement "


En savoir plus sur Apprendre 2.0

Pour participer, pour accéder à votre page profil ... il faut cliquer sur le bouton suivant :

LOGIN