APPRENDRE 2.0 RETOUR AU MENU

Membre depuis le 05-11-2007   

@maxime ?

  • Merci Olivier pour ce sujet passionnant sur lequel tu sembles avoir pas mal de recul.
    Je note principalement dans ton article que des outils existent mais qu’ils ont du mal à percer. Tu évoques différentes raisons plutôt centrées sur les outils en eux-même.
    Quels autres freins vois-tu mais plus liés aux organisations ?

  •   13 années  2 mois ago

    Maxime a ouvert une nouvelle discussion : Produire 2.0 dans AvatarEntreprise 2.0

    En réfléchissant rapidement sur le concept de Apprendre 2.0 et sur son utilité pour l’Entreprise, je viens de me rendre compte qu’il peut il y avoir une grande méprise.
    L’apprendre n’est qu’un moyen pour savoir qui lui même n’est qu’une condition pour produire (biens ou services).
    Pourrait-on donc parler de Production 2.0 ? Si oui, sous quelles formes ?

  •   13 années  2 mois ago

    Maxime a ouvert une nouvelle discussion : Bienvenue dans AvatarEntreprise 2.0

    Suite à une erreur de clic, vous voilà peut-être arrivé ici. Un hasard ? Un accident ? Soit, ne partez pas si vite !

    Comme déjà évoqué dans une discussion sur ce forum, le potentiel des concepts de l’apprendre 2.0 appliqué au monde de l’entreprise me semble colossal.

    Quels sont les avantages ? Quels sont les inconvénients, difficultés, ou dangers ? Des cas concrets de travail collaboratif utilisant les nouvelles technologies ? Des retours d’expériences ? Des trucs pour diffuser ces idées auprè … [Lire la suite]

  •   13 années  2 mois ago

    AvatarMaxime a dit:

  •   13 années  3 mois ago

    Maxime a écrit un nouvel article :

  •   13 années  3 mois ago

    Maxime a commenté l’article Le Web 2.0 pour la formation dans les entreprises (ou ailleurs)

    Tout d’abord merci Florence pour les compliments et merci à Guy pour ta réflexion.
    De ma modeste expérience, l’employeur est à la base toujours sceptique pour former un collaborateur. Ne dit-on pas qu’il est difficile de changer les hommes (et les femmes, n’en parlons pas gloups…) ?
    Plus sérieusement, au moins 95% des patrons n’ont pas confiance et dans la motivation et la capacité de ses employés à assimiler les formations, et dans la pertinence du contenu et de la méthodologie de la formation en elle-même.
    Sincèrement, je ne suis pas loin de partager ce scepticisme tant le taux de succès reste au ras des paquerettes. D’ailleurs, pour beaucoup de formations, on n’a aucune idée de ce taux de succès en l’absence d’évaluation à postériori. Ce qui ne contribue pas à crédibiliser l’utilité de la formation en entreprise. Ce qui semble encore fonctionner le mieux, c’est le fameux apprentissage « sur le tas ».

    Prenons le périmètre du secteur du tertaire. On exclu les emplois de manutention où du fait même des conditions de travail, l’accès à l’outil informatique est difficile (même si un jour cela pourrait changer). Ce que je comprends du post de Florence (extrêmement intéressant et qui me conforte dans mes convictions), est que la multiplication des occasions d’apprendre favoriserait l’assimilation, la motivation de l’apprenant. Idéalement, l’apprenantissage « à la demande », se rapproche du modèle « sur le tas ».

    Ce que je comprends c’est qu’il est vain et illusoire de croire en « Apprendre 2.0 » si on ne s’arrête qu’à la fin de son cursus scolaire. Apprendre 2.0 c’est une composante primordiale de ce qu’on a pris l’habitude de nommer la Formation tout au long de la Vie. La Formation tout au long de la Vie est aussi la Formation dans la vie de tous les jours.

    Je comprends ce que nous dis Guy quand il déplore l’attitude court-termiste des patrons, mais comme évoqué plus haut, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas intrinséquement intéressés de former leur personnel (au contraire !!!) mais qu’ils constatent l’inefficacité des outils actuels.

    Tout le monde il n’est pas beau je sais bien, mais sans tomber dans l’angélisme, on peut tout à fait imaginer qu’en permettant aux collaborateurs (mais je me prends à rêver le Citoyen) de se former « anywhere, anytime » on pourrait voir un commencement de la société de la connaissance…

    Et ce n’est plus si loin !

  •   13 années  3 mois ago

    Maxime a écrit un nouvel article :

  •   13 années  3 mois ago

    Maxime a répondu à Apprendre 2.0 : Régulation on-line dans AvatarPublication :

    Bonjour Florence,

    Bravo pour ton courage et ta persévérance.
    Même si c’est une suggestion à la « yaka fokon », je verrais bien apprendre 2.0 se transformer en une école 2.0. Histoire de passer de la théorie à la pratique.
    Mais peut-être cela n’a pas de sens…

    @ bientôt et que la Force soit avec toi 😉

  •   13 années  7 mois ago

    Maxime a commenté l’article L’écran du Monde

    Bonjour Florence,
    Joyeuses fêtes tout d’abord 😉
    Tous mes voeux de bonheur pour 2008.

    Juste pour te rassurer sur les réseaux sociaux, mes doutes sont plus de l’ordre de « comment bien les utiliser » que sur la légitimité de leur existence même.

    Je te rejoins le fait qu’il est possible d’en faire des moyens d’ouverture et de libération et sur la nécessité que les utilisateurs se les approprient (sinon on dénature la notion même de réseau SOCIAL) sans se faire manipuler ou du moins récupérer par une société extérieure à but commercial.

    Mais au final, il en retourne de la responsabilité de chacun que de conserver cet esprit critique. Ceci pourrait faire partie de la Netcitoyeneté. D’ailleurs, à l’instar des grecs dont le but de l’apprentissage « 1.0 » était de devenir un bon citoyen, le but de l’apprentissage 2.0 ne serait-il pas de devenir des bons netcitoyens ?

    A ce propos, il pourrait être intéressant d’avoir la vision outre-manche du learning 2.0. Quid des différences avec le continent et plus particulièrement la France s’il y en a ?

  •   13 années  7 mois ago

    Maxime a écrit un nouvel article :

  •   13 années  7 mois ago

    Maxime a commenté l’article Discours de la Méthodologie

    Intéressant cette idée d’appropriation et de discussion au sein des équipes enseignantes autour des méthodologies.
    J’aimerais néanmoins qu’on m’explique s’il s’agit de cours d’Histoire (par exemple) ou de Maths dans lesquels on introduit des méthodes adaptées à la discipline concernée ou bien si vous entendez des cours de méthodologie illustrés par telle ou telle discipline.
    La différence n’est pas anodine à mon sens.

  •   13 années  8 mois ago

    Maxime a commenté l’article Discours de la Méthodologie

    Bonjour Florence,
    Mon propos n’est pas d’en demander plus aux élèves, mais autrement. Comme tu le soulignes dans ton commentaire précédent.
    Les perspectives en synthèse que tu proposes sont très intéressantes et nous pourrons en discuter avec plaisir.
    Il serait d’ailleurs intéressant dans le cadre de ce forum de voir ce que l’enseignement 2.0 pourrait apporter à ces perspectives.

  •   13 années  8 mois ago

    Maxime a commenté l’article Discours de la Méthodologie

    Bonjour Florence,
    Je comprends ta crainte de cloisement par la création d’une ènième matière.
    La question que tu poses est celle de savoir si cela n’est pas plus efficace que chaque matière préexistante enseigne la méthodologie adaptée à son contexte plutôt que d’en créer une nouvelle.
    Dans l’absolu rien ne l’en empêcherait, et les professeurs n’ont pas attendu cet article pour le pratiquer.
    Néanmoins, force est de constater que compte-tenu d’un programme scolaire conséquent pour ne pas dire accablant, les professeurs sont toujours en peine de consacrer du temps à du méta-enseignement. Et c’est souvent la litanie des exercices, des devoirs à la maison et des interrogations écrites qui prend le dessus.
    D’autre part, le professeur d’Histoire, avec tout le respect que je lui dois, a-t-il été formé pour que ses élèves apprennent l’Histoire ou sache apprendre l’Histoire ??? Idem pour le professeur de Français, de Maths, etc.
    Si on assignait des missions réalistes et cohérentes aux enseignants, beaucoup de leurs souffrances actuelles pourraient être épargnées.
    La Méthodologie, est selon moi l’affaire d’un spécialiste. Un bon professeur d’Histoire ou de Français, aussi pédagogue soit-il pour enseigner sa matière ne devrait pas selon moi faire autant de cours qu’il y a d’élèves. Il doit mener son cours selon sa ligne directrice. Aux élèves de s’adapter en fonction des outils de méthodes qu’on leur aura enseigné à côté.
    Arrêtons donc d’en demander toujours plus aux enseignants classiques, et aidons plutot les élèves à s’adapter au contexte de l’école, à de nouveaux problèmes, situations, à la vie et au futur monde du travail.
    Dans l’enseignement 2.0, j’imagine qu’ainsi armé d’un solide bagage méthodologique, les nouvelles générations auront le choix pour un même programme scolaire à l’ensemble des cours produits par le corps enseignant. A eux de choisir le cours qui leur convient (via le web, le e-learning, la réalité virtuelle, etc). Cette mutualisation du matériel pédagogique pourrait avoir comme conséquence une individualisation de l’enseignement. Les professeurs débarrassés de la fonction routinière de « production » de cours pourrait au cas par cas aider les élèves en difficultés ou souhaitant aller plus loin.
    Mais là c’est une autre histoire…

  •   13 années  8 mois ago

    Maxime a écrit un nouvel article :

  •   13 années  9 mois ago

    Maxime a commenté l’article Salutations

    « Apprendre de soi et des autres ». J’adhère complétement à cette belle idée.

  •   13 années  9 mois ago

    Maxime a écrit un nouvel article :

  •   13 années  9 mois ago

    Maxime s’est inscrit

    Pourqoi je suis ici? Mise en pratique du learning 2.0

A propos d'Apprendre 2.0


Depuis 2007, Apprendre 2.0 est un réseau rassemblant plus de 2000 membres dont l'objectif est de débattre de l'impact des Nouvelles Technologies sur notre façon d'apprendre.

Afin de partager leurs expériences, de confronter leurs idées ou tout simplement d'échanger, les membres du collectif publient ici leurs réflexions. Ensemble, nous allons ainsi " co-apprendre à apprendre durablement "


En savoir plus sur Apprendre 2.0

Pour participer, pour accéder à votre page profil ... il faut cliquer sur le bouton suivant :

LOGIN